En quelques clics, comparez les meilleures assurance prêt immobilier et économisez 15 000 € !

Quelle est la meilleure assurance prêt immobilier en 2022 ?

Un prêt bancaire implique certains frais auxquels vous ne pensez pas forcément. Or, ces frais viennent s'ajouter au montant des mensualités que vous versez chaque mois pour rembourser votre emprunt. L'assurance emprunteur (aussi connue sous le nom d'assurance de prêt ou de crédit immobilier) fait partie de ces frais annexes. Elle permet de vous couvrir en cas d'impayés. Quelle est la meilleure assurance de prêt immobilier en 2022 ? Réponse dans ce guide dédié.


🔝 Quels sont les meilleurs taux d’assurance prêt immobilier ?

L'un des critères essentiel pour trouver la meilleure assurance emprunteur consiste à trouver le meilleur taux d'assurance de crédit immobilier. Nous avons sélectionné pour vous, une liste non-exhaustive, des 5 meilleurs taux d'assurance de crédit immobilier :

Comparatif des meilleurs taux des assurances emprunteurs sur le marché
Banque 10 ans 15 ans 20 ans 25 ans
Crédit Agricole 0,48 % 0,47 % 0,46 % 0,44 %
Société Générale 0,51 % 0,50 % 0,49 % 0,47 %
Monabanq N/A 0,43 % N/A N/A
LCL 0,51 % 0,50 % 0,54 % 0,51 %
BNP Paribas 0,35 % 0,38 % 0,41 % 0,39 %

📊 Comparez les assurances prêt immobilier et trouvez la meilleure offre !

Le meilleur moyen de trouver l'assurance emprunteur la plus intéressante pour vous est bien entendu de comparer les offres. Mais la quantité d'offres disponibles sur le marché est très élevée. C'est pour cette raison que vous pouvez utiliser notre comparateur pour trouver la meilleure assurance de prêt immobilier en fonction de votre crédit immobilier.

🧐 Comment choisir la meilleure assurance prêt immobilier

Au-delà du fait que vous n'êtes plus obligé de souscrire l'assurance de prêt immobilier proposée par votre banque, vous avez également la possibilité de changer d'assurance de crédit immobilier à tout moment au cours de la première année du contrat ou chaque année, à date anniversaire de votre contrat (sous réserve de respecter les conditions d'éligibilité bien entendu).

Concrètement donc, si vous trouvez une assurance de crédit immo plus intéressante chez un autre assureur, vous pouvez donc y souscrire pour réaliser des économies.

Pour trouver l'assurance emprunteur la mieux adaptée à vos besoins à moindre frais, il est essentiel de comparer les différentes offres disponibles sur le marché, et ce, en fonction de plusieurs critères distincts.

1. Le choix de l’établissement

Depuis la loi Lagarde de 2010, vous avez donc la possibilité de souscrire l'assurance de prêt immo de votre choix, sans prendre systématiquement celle propsoée par l'établissement bancaire qui vous a octroyé le crédit. C'est ce qu'on appelle la délégation d'assurance.

Lorsque vous contractez votre prêt bancaire, vous avez donc deux options pour souscrire votre assurance de crédit immobilier.

  • Souscrire une assurance emprunteur groupe auprès de l'établissement prêteur : lorsque vous contractez un emprunt immobilier, votre banque vous propose systématiquement une assurance de crédit immobilier appelée "assurance emprunteur de groupe". Concrètement, il s'agit d'un contrat collectif dont le tarif est généralement calculé sur la base d'un taux fixe (un pourcentage du montant total du capital emprunté), déterminé selon votre âge. Il ne s'agit donc pas forcément de l'assurance la mieux adaptée ni la moins chère puisqu'elle n'est pas personnalisée et ne tient pas compte de votre profil ;

  • Souscrire une assurance de crédit immobilier individuelle auprès d'un autre assureur : une assurance empruteur individuelle, à l'inverse d'une assurance collective est quant à elle personnalisée puisqu'elle prend en compte les caractéristiques de votre profil. Le tarif est calculé selon un taux variable, déterminé selon plusieurs critères comme l'âge mais aussi l'état de santé, la profession, la pratique d'un sport extrême, etc. Selon ces critères, il peut être très intéressant pour vous de souscrire une assurance individuelle auprès d'un assureur externe (autre que votre banque) pour réaliser des économies sur votre crédit immobilier.

Le saviez-vous ?Selon la FFA (Fédération française de l'assurance), en 2020, les contrats d'assurance emprunteur représentaient 10 284 M€ de cotisations totales. Or, seulement 12 % de ces contrats sont issus de la délégation d'assurance. À ce jour, encore une grande majorité des français n'utilisent pas la délégation d'assurance malgré les économies qu'ils pourraient réaliser.

2. La recherche du meilleur taux d’assurance emprunteur

Pour trouver l'assurance de crédit immobilier la moins coûteuse, vous devez impérativement identifier quel est le taux d'assurance emprunteur le plus bas. Pour cela, il va vous falloir comparer deux taux différents :

  • Le TAEA (pour taux annuel effectif d'assurance) : il vous permet de déterminer le coût que représente votre assurance de prêt immobilier par rapport au coût global de votre emprunt bancaire. Pour le calculer, il vous faut prendre en compte les frais de l'assurance de crédit immobilier et le TAEG (pour taux annuel effectif global). En bref, sachez que TAEA = TAEG avec assurance - TAEG sans assurance. Le TAEA est transparent et permet de connaître le coût réel de votre crédit ;

  • Le TAEG (anciennement appelé TEG pour taux effectif global) : il prend en compte l'intégralité des frais occasionnés par le crédit immobilier. Il est exprimé en pourcentage annuel par rapport à la somme totale empruntée et permet ainsi de comparer facilement les offres disponibles. Pour le cacluler prenons un exemple : si vous empruntez la somme de 20 000 € sur une durée d'un an avec un taux d'intérêt de 3 %, vous devrez donc rembourser à votre banque la somme de 20 600 € (dont 20 000 € de capital et 600 € d'intérêts). Si vous payez 150 € de frais de dossier, vous devrez rembourser 20 600 + 150 € = 20 750 € (20 000 € de capital + 600 € d'intérêts + 150 € de frais). Les frais représentent au total 0,75 % de la somme totale empruntée (150 / 20 000 x 100). Le TAEG de votre prêt immobilier s'élève donc à 3 + 0,75 = 3,75 %.

Le saviez-vous ?Depuis le 1er janvier 2015 et la mise en application des dispositions de la loi Hamon, le TAEA fait partie des éléments à mentionner de façon obligatoire sur les offres de prêt immobilier ou à la consommation.

3. Quelles garanties choisir ?

Dans votre recherche de la meilleure assurance de prêt immobilier, il vous faut bien évidemment tenir compte des garanties souscrites. En effet, au-delà du prix de l'assurance, ce qu'elle couvre est tout aussi important. Il existe un certain nombre de garanties obligatoires indispensables qui doivent apparaître au contrat, comme par exemple :

  • La garantie décès : c'est la couverture minimale exigée pour décrocher un prêt immobilier ;
  • La garantie PTIA (perte totale et irréversible d'autonomie) : elle est souvent associée à la garantie décès ;
  • La garantie ITT (incapacité totale de travail) : vous permet d'être pris en charge si jamais vous ne pouvez plus travailler à cause d'un accident ou d'une maladie, etc.

Il existe également un certain nombre de garanties optionnelles qui peuvent être intéressantes pour que vous disposiez de la meilleure assurance emprunteur immobilier, selon votre profil et vos besoins, c'est le cas par exemple de :

  • La garantie d'invalidité permanente partielle (aussi appelée garantie IPP) : cette garantie vous couvre dans le cas où une maladie ou un accident viendrait affecter votre état de santé mental ou physique au point que vous ne soyez plus en mesure d'exercer votre activité professionnelle et donc de rembourser votre prêt bancaire.

  • La garantie perte d'emploi : cette garantie prend en charge, sous certaines conditions, le remboursement de vos mensualités si vous perdez votre emploi. Chaque contrat d'assurance emprunteur dispose de ses propres conditions générales quant aux seuils d'indemnisation liés à une perte d'emploi. Pensez à bien vous renseigner avant d'y souscrire.

  • La garantie MNO (maladies non objectivables) : si vous souffrez d'une maladie non objectivable comme par exemple une pathologie du dos (hernie discale, lombalgie, lumbago, sciatique) ou une affection psychique (dépression), etc. il est possible que vous soyez contraint de souscrire une garantie complémentaire à votre contrat d'assurance emprunteur qui risque de ne pas couvrir ce type de risque.

Bon à savoirDans le cas d'une garantie IPP, l'indemnisation prise en charge par l'assureur dépend de différents critères comme l'âge au moment de l'accident ou de la maladie, mais aussi le taux d'invalidité évalué par un médecin-conseil de la Sécurité sociale et fixé entre 33 et 66 %.

4. Quelles sont les exclusions de garanties à craindre ?

Lorsque vous contractez un prêt immobilier, et donc une assurance emprunteur, l'assureur que vous aurez choisi pour trouver la meilleure assurance de crédit immobilier, vous demandera de remplir un questionnaire précisant votre profil et votre état de santé afin de pouvoir évaluer les risques de vous retrouver, à court, moyen ou long terme, en incapacité de rembourser votre crédit immo.

Selon les réponses que vous apporterez au questionnaire, l'assureur peut alors décider de mettre en place des exclusions de garantie, c'est-à-dire des situations pour lesquelles vous ne serez pas couvert par votre contrat d'assurance de prêt immobilier, comme par exemple :

  • Une fausse déclaration : vous pouvez être tenté d'omettre certains détails sur votre état de santé pour être mieux couvert en cas de souci. Or, si vous avez menti (par omission ou non) lorsque vous avez rempli le questionnaire et que votre assureur est en mesure de le prouver, vous risquez de ne pas être pris en charge et de devoir assumer le paiement des mensualités quoiqu'il en coûte ;
  • La pratique d'une activité extrême : si vous pratiquez un sport ou une activité considérés dangereux (escalade, certains sports de combat, pilotage de voiture de courses, etc.) ;
  • Avoir une profession à risque : agent de sécurité, sapeur/pompier, marin, couvreur, diplomate, convoyeur de fonds, professionnel de l'aviation, etc. ;
  • L'âge : passé un certain âge, certaines assurances imposeront des exclusions de garanties au contrat (voire refuseront de vous assurer) ;
  • Le fait d'avoir une maladie grave : un cancer, un problème cardiaque ou encore une maladie non objectivable, etc.

5. L’irrévocabilité des garanties

L'objectif de l'assurance de prêt immobilier est de garantir le paiement de vos mensualités si vous n'êtes plus en mesure de les assumer. Il est donc essentiel que les garanties que vous souscrivez à la signature du contrat soient maintenues au fil du contrat comme elles ont été prévues initialement. C'est ce que permet l'irrévocabilité des garanties.

Pour trouver la meilleure assurance emprunteur, assurez-vous que les clauses de votre contrat intègrent bien l'irrévocabilité des garanties. De cette façon, l'assureur ne pourra pas remettre en cause les garanties souscrites, ni le tarif appliqué en cours de contrat, et ce, même si vous changez de situation. D'ailleurs, dans le cas d'une irrévocabilité de garanties, vous n'avez pas l'obligation de signaler un changement de situation à votre assureur (si vous changez de profession par exemple, ou que vous pratiquez un sport extrême...).

6. Les délais de franchise et de carence

Dernier critère essentiel à prendre en compte dans le choix de la meilleure assurance pour prêt immobilier : les délais de franchise et de carence.

En effet, avant de signer un contrat d'assurance de crédit immobilier, pensez à bien vérifier les conditions du contrat relatives aux :

  • Délais de carence : les délais de carence correspondent à une période durant laquelle les garanties prévues à votre contrat d'assurance emprunteur ne s'appliquent pas encore. En règle générale, le point de départ d'un délai de carence débute à la signature du contrat. Par exemple, si vous avez souscrit une assurance perte d'emploi et que votre contrat prévoit un délai de carence de 6 mois : si vous êtes licencié dans les 6 mois suivant la signature du contrat, vous ne pourrez pas être pris en charge.

  • Délais de franchises : contrairement aux délais de carence, dans le cas d'un délai de franchise, la prise en charge est acquise mais l'indemnité ne sera versée qu'après un certain délai. Par exemple, si votre contrat d'assurance prévoit un délai de franchise de 60 jours dans le cas d'une incapacité temporaire ou totale de travail, l'indemnité ne sera versée qu'à compter du 61ème jour.

🤝 Comment négocier pour avoir un meilleur taux d’assurance prêt immobilier ?

L'une des meilleures solutions pour obtenir un meilleur taux d'assurance emprunteur (et donc une meilleure assurance prêt immobilier) est de négocier votre contrat.

La loi Hamon de 2014 (venant renforcer la loi Lagarde) vous autorise à changer d'assurance emprunteur à tout moment durant la première année de votre contrat. Depuis la loi Bourquin de 2017, vous avez également la possibilité de résilier votre contrat d'assurance de crédit immobilier chaque année, à la date anniversaire de votre contrat, c'est ce qu'on appelle la substitution annuelle.

Ces réglementations vous donne la possibilité de négocier votre taux d'assurance emprunteur : soit en montrant des devis plus intéressants à votre assureur actuel pour renégocier votre contrat, de façon à ce qu'il s'aligne sur les propositions concurrentes ; soit en résiliant votre contrat actuel pour en soucrire un plus intéressant.

Pour changer d'assurance prêt immobilier c'est très simple, il vous suffit de :

  1. Choisir une assurance emprunteur qui répond aux critères d'équivalence : c'est-à-dire que le niveau de garantie doit être au moins aussi important que votre contrat d'assurance actuel ;
  2. Respecter le délai de préavis pour la résiliation de votre assurance emprunteur : soit un délai de préavis de 2 mois avant la date anniversaire de votre contrat ;
  3. Envoyer votre demande de résiliation par courrier, en lettre recommandée.

Votre assureur actuel dispose d'un délai de 10 jours pour prendre connaissance de votre demande de résiliation et vous donner une réponse. Dans le cas où votre demande est acceptée, vous recevrez un avenant à votre contrat.

Mis à jour le