Assurance dépendance : définition, garanties et tarif

Assurance dépendance

Vieillir n’est pas toujours chose évidente car cela entraîne souvent un état de dépendance arrivé à un âge plus avancé. L’assurance dépendance, faisant partie des assurances prévoyance, vous permet d’avoir un capital financier ainsi que de l’aide au quotidien quand vous ne pouvez plus vous débrouiller seul. Qu’est-ce que l’assurance dépendance ? Pourquoi et comment souscrire ? Comment celle-ci vous couvre-t-elle ? On vous explique tout dans ce guide complet.


Qu'est-ce que l'assurance dépendance ?

L'assurance dépendance, après reconnaissance d’une perte d’autonomie (totale ou partielle) qui implique des restrictions dans la vie quotidienne, permet de bénéficier d’un capital, que l’assuré pourra recevoir sous deux formes distinctes : la rente mensuelle ou l’ensemble du capital en une seule fois (option plutôt risquée). Elle est versée en échange d’une cotisation régulière.

assurance dépendance comparatif

Si jamais vous devez intégrer un EHPAD, la rente mensuelle pourra se révéler pertinente pour vous aider à régler votre loyer tous les mois. Elle sera également utile dans le cas où vous avez décidé de rester chez vous. Il vous permettra d’avoir une réserve d’argent disponible pour vos besoins quotidiens.

Selon les contrats, ce capital peut être également accompagné de services d’assistance (aménagements de la maison, déplacements, etc.). Néanmoins, ne souscrivez pas avant d’être certain que votre état de dépendance soit reconnu par un médecin, car vous ne pourrez pas récupérer les cotisation déjà versées à votre assureur.

Le handicap est-il couvert par l’assurance dépendance ?Pour votre assureur, la notion de dépendance est différente de celle du handicap : la dépendance désigne une perte d’autonomie relative à l’âge tandis que le handicap est indépendant de l’état de vieillesse et ne sera donc pas indemnisé.

Qui détermine votre niveau de dépendance ?

Il est fortement déconseillé de souscrire une assurance dépendance tant que votre état n’aura pas été validé par votre médecin traitant ou par un médecin choisi par votre assureur. Ce dernier peut le mesurer en se basant sur 3 types de grilles d’évaluation :

  1. La grille AVQ : la plus utilisée par les compagnies d’assurance. Cinq actes de la vie quotidienne de référence vont permettre d’évaluer le niveau de dépendance.
  2. La grille AGGIR : majoritairement utilisée par les institutions sociales, elle découpe le degré de dépendance en 6 niveaux. Elle permet de donner des critères pour attribuer ou non l’allocation personnalisée d’autonomie (APA).
  3. La grille de référence de la compagnie d’assurance : chaque assureur est libre de se référer à sa propre grille d’évaluation pour le calcul du niveau dépendance, mais cela reste très rare.
assurance dépendance comparatif

Quelles sont les Actes de la Vie Quotidienne ou AVQ ?Ils sont au nombre de 6 et sont une référence pour évaluer votre état de dépendance. Parmi eux on retrouve les différents types de déplacement, les actes relevant de l’hygiène, l’aisance pour se nourrir ainsi que les différents mouvements qui impliquent une action de se lever, se coucher ou bien s’asseoir.

Les différents degrés de dépendance

Les assureurs peuvent garantir la dépendance partielle ou totale :

  • La dépendance partielle : elle est validée lorsque la personne a besoin d’être accompagnée ponctuellement pour réaliser certains gestes relevant des AVQ. Une fois celle-ci déclarée, l’assuré touche un pourcentage de la rente définie par son contrat.
  • La dépendance totale : elle est définie de la sorte lorsque la personne a besoin d’être accompagnée continuellement pour au moins 3 gestes relevant des AVQ, qu’elle ne pourra effectuer seul. Dans ce cas, l'assuré touche la totalité de la rente mensuelle.

La dépendance n’est pas seulement physique, elle peut également être psychique.

Pourquoi prendre une assurance dépendance ?

Prendre une assurance c’est être prévoyant sur son avenir à l’approche de la vieillesse et cela permet aussi de soulager vos proches qui n’auront pas la contrainte de devoir s’occuper de vous.

Devoir anticiper quand tout va bien n’est pas facile et s’imaginer être dépendant n’est pas ce qu’on souhaite pour son futur. Malgré tout, il est judicieux d’y réfléchir, car la vieillesse n’épargne personne.

Une assurance dépendance, en échange de vos cotisations, vous fera bénéficier d’une sécurité financière sous forme de rente mensuelle pour faire face aux difficultés causées par la dépendance, ainsi que dans certains cas, une assistance pour vous faciliter le quotidien.

assurance dépendance comparatif

Quand souscrire à une assurance dépendance ?

Légalement, selon le Code de l'action sociale et des familles, c'est à partir de 60 ans qu'une personne peut bénéficier des prestations dépendance. Cependant, en fonction de l’âge auquel vous allez souscrire, vont découler deux choses :

  • Plus vous allez souscrire tard, plus le tarif de votre cotisation sera élevé et plus les formalités vont devenir complexes : en effet, plus vous êtes âgé et plus les assureurs concluent que le risque de dépendance est imminent, donc ils se couvrent avec des prix plus élevés. La seconde chose, découlant du risque, c’est qu’ils ont besoin d’évaluer votre état de santé de façon plus poussée et vous devez alors répondre à un questionnaire médical ainsi que vous plier à des examens devant un médecin ou un expert.
  • Passé un certain âge, les assureurs refusent les demandes d’assurance dépendance. Cet âge butoir se trouve autour de 75 ans, car l’état de dépendance est très souvent déjà installé ou en forte approche.

Selon les statistiques de l’INSEE, la dépendance arrive en moyenne autour de 83 ans. Si vous souhaitez avoir un capital conséquent pour vous prémunir contre la perte d'autonomie, n’hésitez donc pas à souscrire autour de 50 ans.

Quelles sont les garanties d’une assurance dépendance ?

L’objectif de l’assurance dépendance, c’est de vous fournir une rente mensuelle en fonction de votre niveau de dépendance, définie par une grille d’évaluation, en échange d’une prime ou de cotisations.

les garanties peuvent différer selon les organismes, mais généralement vous les retrouvez toujours sous la même forme :

  • une assistance à domicile pour vous soulager dans les tâches du quotidien ;
  • une intervention pour améliorer l’aménagement de votre logement en fonction de votre niveau de dépendance ;
  • la mise en place d’un soutien psychologique pour la personne assurée et sa famille ;
  • si l’état le nécessite, l’assureur peut également vous accompagner pour un placement dans un centre spécifique.

L’assureur se doit de vous communiquer par écrit, de façon claire, tout ce qui est compris dans votre formule dépendance. C’est ce document qui doit vous aider à comparer et faire votre choix pour choisir celle qui vous correspond le mieux.

Quelles sont les exclusions de garantie d'une assurance dépendance ?

Il existe bien des exclusions dans les contrats d’assurance dépendance. Une exclusion c’est une situation particulière qui écarte toutes applications des garanties dans votre contrat et donc vous ne pouvez pas bénéficier de la rente ou des services complémentaires pour lesquels vous avez souscrit.

tarif assurance dépendance

Il faut noter que les exclusions sont indépendantes du niveau de dépendance constaté. Le mieux, c’est de lire attentivement votre contrat car celles-ci peuvent différer selon les différents organismes. Il ne faut pas hésiter à le demander clairement à votre assureur.

Il faut noter qu’il y a deux types d’exclusions différentes impliquant des cas particuliers :

  1. celles qui sont inhérentes à la cause de la dépendance ;
  2. celles qui sont inhérentes à la situation personnelle.

Les exclusions relatives à la cause de la dépendance

Si votre assureur juge votre état de dépendance conséquence d’un comportement volontaire et ambiguë, il est très probable qu’il refuse de vous couvrir et d’activer les garanties comprises dans votre contrat.

Cela arrive souvent dans les contextes suivants :

  • votre état de dépendance est la conséquence d’une tentative de suicide ;
  • il est la conséquence d’un incident sous l’emprise de drogue ou d’alcool et dont l’assuré est responsable ;
  • il est résultat de la pratique d’un sport extrême explicitement noté dans les exclusions du contrat ;
  • si la dépendance survenue est issue de la volonté de l’assuré.

Il faut cependant prendre en compte que cette liste n’est seulement qu’indicative et que les exclusions sont propres à chaque assureur. Renseignez-vous bien auprès de votre conseiller et lisez bien votre contrat avant toute souscription.

Les exclusions relatives à la dépendance

Certains assureurs peuvent émettre des réserves sur certaines situations comme votre état de santé. C’est essentiellement le cas pour certaines affections de longues durées (hypertension, fort diabète, etc.) qui peuvent exclure le versement de votre rente mensuelle ou de votre capital .

Attention également aux autres « pensions » que vous pouvez toucher si vous êtes en situation d’invalidité ou de vieillesse. Elles peuvent annuler ou affecter le versement de votre assurance dépendance.

Combien coûte une assurance dépendance ?

Il est difficile de vous citer le prix exact d’une assurance dépendance, car différents facteurs personnels définissent le montant de la cotisation mensuelle. C’est-à-dire que selon votre situation, le prix de votre assurance augmentera ou diminuera.

3 critères interviennent principalement :

tarif assurance dépendance
  1. L’âge du souscripteur : plus il sera élevé et plus le prix le sera également.
  2. Votre condition médicale : en effet, selon votre âge ou vos antécédents, votre assureur vous demandera de remplir un questionnaire médical pour évaluer votre état de santé, voir même un examen médical validé par un médecin.
  3. Le prix diffère aussi selon que vous soyez déclaré en état de dépendance partielle ou dépendance totale.

Même si votre état de santé et votre âge impliquent une augmentation de cotisation (seulement avant la souscription), ce n’est pas l’unique critère.

Votre assureur à le droit d’augmenter le prix de votre contrat chaque année s’il estime que les services fournis lui donne droit de revoir à la hausse les tarifs. Cette décision est évidemment personnelle pour chaque assureur et pas forcement systématique.

Comme vous l'avez compris, il n’y a pas de prix fixes, mais cependant, nous pouvons vous indiquer des prix selon votre tranche d’âge et votre niveau de dépendance.

Prenons un exemple de contrat d'assurance dépendance : un contrat qui garantie une rente mensuelle de 500 € à l'assuré.

  1. Vous avez une dépendance partielle :
    • Souscription à 60 ans : une cotisation d'environ 20 €/mois ;
    • Souscription à 70 ans : une cotisation d'environ 25 €/mois ;
  2. Vous avez une dépendance totale :
    • Souscription à 60 ans : une cotisation d'environ 25/30 €/mois ;
    • Souscription à 70 ans : une cotisation d'environ 35/40 €/mois ;

Cependant, gardez en tête que la meilleure façon d’obtenir les meilleurs prix, c’est de comparer les offres l’aide de devis. N’hésitez pas à vous servir des comparateurs en ligne qui vous donneront immédiatement le prix de votre cotisation en fonction de votre âge et votre situation (sous réserve de questionnaire de santé).

Si vous êtes en couple, ne pensez pas qu’une assurance pour deux est suffisante. Les deux personnes doivent souscrire l’assurance dépendance pour avoir une couverture suffisante en cas de besoin. Même si effectivement, devoir payer deux cotisations régulières fait monter rapidement la note, sachez que les assureurs sont à même de vous faire une réduction de 10 à 20% sur le total. N’hésitez pas à négocier avant la souscription !

Méfiez-vous des cotisations qui semblent trop bon marché pour être vraies !Souvent, cela implique une couverture faible dans les services proposés et une sous-estimation du risque réel : attention aux revalorisations lourdes et soudaines que l’assurance pourra vous imposer dans les années à venir.

Mis à jour le