🔎 Besoin d'une mutuelle santé ?

Contactez un conseiller Selectra et comparez gratuitement et sans engagement les complémentaires santé en quelques minutes.

Nouvelle carte vitale V3 : Attention aux arnaques

Les offres et assureurs référencés sur cette page le sont à titre gratuit. En savoir plus.
Arnaque carte vitale
 

Plusieurs arnaques ont été décelées par l'Assurance maladie. Elles concernent une nouvelle carte vitale, la "carte vitale V3". Les assurés doivent faire attention aux appels téléphoniques, aux courriels et SMS frauduleux. Qu'est-ce que la carte vitale version 3 ? Comment reconnaître et éviter ces fraudes ? Voici plusieurs conseils dans cet article.


🔎 Qu'est ce que la carte vitale V3 ?

La carte vitale V3 n'existe pas. En effet, il n'existe que deux versions disponibles sur le marché. La carte vitale V1 est celle sans photo et la carte vitale V2 est celle avec.

Dans la majorité des cas, l'arnaque consiste à vous demander de payer les frais d'expédition pour recevoir votre nouvelle carte vitale. L'avantage mis en avant est qu'avec cette nouvelle carte, vous allez pouvoir bénéficier de remboursements en 24h par la Sécurité sociale. Les fraudeurs peuvent aussi vous inciter à remplir un formulaire à partir d'un lien ajouté dans le SMS ou le courriel. L'objectif est alors de récupérer vos données confidentielles.

📩 Les mails frauduleux de la CPAM

carte vitale V3

Par mail, l'arnaque à la nouvelle carte vitale consiste à voler les informations personnelles et d'escroquer les assurés. En effet, la CPAM fait partie des nombreuses administrations utilisées par les cybercriminels pour l'envoi de mails frauduleux.

En général, l'email dispose d'une entête identique à celle du Service Public. Le logo est aussi ajouté. Le mail vous invite à remplir un formulaire avec vos données personnelles. Il vous informe que le remboursement de vos soins par la Sécurité sociale pourra se faire en 24h grâce à votre nouvelle carte vitale V3.

Soyez très vigilant si vous recevez ce type de courriel. Il s'agit d'une technique d'escroquerie en ligne très répandue et plusieurs assurés en ont déjà fait les frais. Le but des escrocs est de récupérer vos informations confidentielles pour s'en servir.

Retrouvez plus d'informations sur cette technique de piratage et les bonnes pratiques pour vous protéger sur le site cybermalveillance.gouv.fr. Si vous avez déjà communiqué vos données bancaires, il n'est pas trop tard. La première chose à faire est de prévenir votre banquier afin de faire opposition.

☎️ Les appels frauduleux

L'arnaque peut aussi se faire par appel ou message vocal. La personne prétend travailler pour la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM) et laisse un message sur votre répondeur avec un numéro à rappeler. Vous ne devez pas rappeler ce numéro car il est surtaxé.

Notez bien que pour toute la France, le numéro de téléphone de la Sécurité sociale est le 3646 ou 05 53 35 62 37 (service gratuit + coût de l’appel). En plus de ces deux numéros, l'Assurance maladie peut vous contacter par téléphone aux numéros suivants (selon la situation) :

Dans tous les cas, sachez que les agents de l'Assurance maladie qui vous appellent n'ont pas le droit de vous demander vos coordonnées bancaires (n° de compte bancaire, Relevé d'Identité Bancaire, numéro de carte bancaire, etc.) ni toute autre information concernant vos données personnelles.

📲 Les SMS frauduleux

Il peut arriver que l'Assurance maladie vous contacte par SMS. Il arrive que le SMS contienne des liens vers des pages d'informations ameli, par exemple :

  • le site ameli.fr ;
  • le service de déclaration en ligne declare.ameli.fr ;
  • vers votre compte personnel ameli. Vous pouvez y accéder en utilisant vos identifiants de connexion.

IMPORTANT Il est important de noter que l'Assurance maladie ne vous demandera jamais de communiquer des éléments personnels par SMS. Il peut s'agir par exemple d'informations médicales, de votre numéro de Sécurité sociale voire même de vos coordonnées bancaires. Dans ce cas, vous pouvez être victime d'une tentative d'hameçonnage par SMS, aussi appelé le "smishing".

✅ Comment éviter les arnaques de la carte vitale ?

Pour éviter les arnaques de la carte vitale ou de toutes sortes, voici quelques conseils à appliquer et des éléments à vérifier.

  • Ne vous fiez pas au logo présent sur le mail, aussi bien celui du Service public ou que celui de l'Assurance Maladie. Tout le monde peut télécharger ce type de logo et l'ajouter dans un e-mail.
  • Vérifiez l'adresse mail de l'expéditeur. L'adresse utilisée pour les fraudes ne dispose pas du nom de domaine de l'entité. Pour le vérifier, vous pouvez passer votre souris sur l'expéditeur et analyser ce qui est visible après le @ dans l'adresse mail.
  • Vous n'avez jamais besoin de valider un remboursement de l'Assurance maladie. La procédure est automatique, avec la télétransmission de la carte vitale ou avec une feuille de soins papier.
  • Ne cliquez pas sur les liens présents dans ces messages. Si vous êtes informé par mail ou par SMS d'une information importante, celle-ci se trouvera également dans votre espace personnel Ameli. Donc pour vérifier la véracité des informations communiquées dans le courriel, connectez vous à votre espace personnel.

📌 Exemples de fraudes pour un remboursement de l'Assurance Maladie

L'Assurance Maladie a répertorié sur son site plusieurs exemples de SMS frauduleux. Dans le premier exemple, un SMS est envoyé pour informer l'assuré qu'une nouvelle carte Vitale est disponible.

Votre nouvelle carte vitale est disponible. Veuillez remplir le formulaire afin de continuer à être couvert via le site : (LIEN frauduleux).

Dans le deuxième exemple, le SMS annonce qu'un remboursement de l'Assurance maladie est en attente. L'assuré doit remplir un formulaire pour valider ce remboursement et recevoir une somme assez conséquente (509,90 €).

Compte Ameli : Après la dernière vérification de votre dossier d'Assurance maladie, nous avons déterminé que vous recevrez un remboursement de 509,90 euros. Veuillez remplir votre formulaire de remboursement et confirmez-le via le lien ci-dessous : (LIEN frauduleux).

Dans les deux cas, la technique consiste à inciter l'assuré à remplir un formulaire visant à recueillir ses coordonnées bancaires ou personnelles.

💬 FAQ sur la carte vitale V3

🆘 Je suis victime d'une escroquerie en ligne, que faire ?

Si vous êtes victime d'une escroquerie en ligne, la première chose à faire est de la signaler. Il existe différents organismes selon le type d'arnaque.

  • S'il s'agit d'un site frauduleux, vous pouvez faire un signalement sur le site Phishing initiative ou sur le site du Ministère de l'Intérieur.
  • Si vous suspectez un courriel ou un site internet, rendez-vous sur le site Signal Spam. Il s'agit d'un partenaire public-privé qui offre la possibilité aux internautes de signaler un spam suspect aux autorités.
  • En cas de SMS frauduleux, la plateforme 33700 vous accompagne et vous aide à lutter contre les spams vocaux et SMS.
  • De plus, en cas de doutes sur une éventuelle escroquerie, vous pouvez contacter Info Escroqueries pour vous renseigner. Le numéro à composer est le 0 805 805 817 (appel gratuit depuis la France) et disponible du lundi au vendredi de 9h à 18h30.

🔎 Quelles sont les méthodes d'arnaque existantes ?

Avec le développement du numérique, les escroqueries en ligne se sont multipliées. Voici les méthodes d'arnaque les plus répandues.

  • Des frais d'expédition à payer pour recevoir votre nouvelle carte vitale. Il faut savoir que la carte vitale est délivrée gratuitement par l'Assurance maladie.
  • La validation d'un remboursement à l'aide d'un formulaire à remplir par l'assuré.
  • L'hameçonnage (aussi appelé phishing) qui a pour but d'obtenir des informations personnelles et confidentielles (mots de passe ou coordonnées bancaires par exemple).
  • Le vishing, qui consiste à envoyer un message vocal pour inciter les personnes à partager leurs informations personnels pour obtenir un remboursement ou autre. Le vishing vient souvent compléter le phishing.
  • Le service FranceConnect (dispositif d'authentification mis en place par l'État) est lui aussi concerné par des démarches frauduleuses. Par exemple, les démarcheurs demandent des informations personnelles pour utiliser le compte formation.

🗂 Quelles entités sont les plus concernées par la fraude ?

Voici les entités qui subissent le plus l'usurpation d'identité par les fraudeurs :

  • le Trésor public (les impôts) ;
  • la Sécurité sociale (ameli) ;
  • la Caisse d'allocations familiales (Caf) ;
  • les banques ;
  • les sociétés de livraison ;
  • les services de paiement en ligne ;
  • les opérateurs télécoms.
Mis à jour le