🔎 Réalisez une simulation d'assurance habitation !

Contactez un conseiller Selectra et comparez gratuitement et sans engagement les assurances habitation en quelques minutes.

Qui prend en charge la recherche de fuite d'eau ?

Recherche fuite eau qui paye

Vous avez constaté une augmentation inhabituelle de votre consommation d'eau ? Votre plafond présente une auréole liée à l'humidité ? Vous êtes alors victime d'une fuite d'eau et devez agir au plus vite pour limiter les dégâts. Mais pour résoudre le problème, il faut d'abord identifier l'origine de la fuite, c'est ce qu'on appelle la recherche de fuite d'eau.


🤔 Pourquoi faire une recherche de fuite d'eau ?

Il est possible qu'en cas de fuite d'eau, vous ne soyez pas en mesure d'en identifier vous-même l'origine. Pour autant, vous pouvez vous en rendre compte en constatant l'augmentation imprévue de votre facture d'eau ou encore une marque physique de fuite (une auréole ou des taches d'humidité par exemple). Dans le cas où vous ne parvenez pas vous-même à déterminer d'où vient la fuite, vous devez faire rapidement intervenir un professionnel qualifié pour réaliser ce qu'on appelle une "recherche de fuite d'eau".

En effet, il est essentiel de réussir à trouver l'origine de la fuite afin de la réparer au plus vite et ainsi éviter :

  • De continuer à payer pour de l'eau que vous ne consommez pas réellement ;
  • De déteriorer davantage le mur ou le plafond attaqué par la fuite d'eau ;
  • D'abîmer votre mobilier en cas d'écoulement plus important ;
  • D'éviter un effondrement, qui peut arriver en cas de fuite importante et qui dure depuis un certain temps.

Pour toutes ces raisons, il est donc essentiel que vous fassiez intervenir un artisan qualifié pour détecter l'origine de la fuite d'eau dans votre logement.

☝️ Convention IRSI : qui paye la recherche de fuite ?

La convention "Indemnisation et recours des sinistres immeuble", aussi appelée Convention IRSI pour la recherche de fuite est un accord signé entre les différentes compagnies d'assurance. L'objectif est de faciliter la prise en charge des sinistres liés à un dégât des eaux (ou un incendie) pour les immeubles en copropriété. À ce titre, la convention précise qui prend en charge un sinitre selon les situations. Par exemple :

🔷 Pour les dommages inférieurs à 1600 € HT : c'est l'assureur gestionnaire qui est chargé de l'indemnisation (sans aucun recours possible contre un autre assureur)

🔷 Pour les dégâts compris entre 1600 et 5000 € HT : c'est l'assureur gestionnaire qui doit réaliser l'expertise et indemniser les victimes, mais il peut exercer un recours contre d'autres assureurs.

La convention IRSI s'applique pour les sinistres dont le montant des réparations ne dépasse pas 5000 €.

✅ Mon assurance habitation prend-elle en charge la recherche de fuite d'eau ?

L'indemnisation d'une recherche de fuites d'eau par votre assurance habitation dépend essentiellement des modalités de votre contrat et plus particulièrement des conditions de prise en charge dans le cadre de votre garantie "dégât des eaux". Pensez donc à vous renseigner auprès de votre assureur pour savoir si vous êtes pris en charge dans le cas d'une recherche de fuite.

Comme toute garantie, la recherche de fuite d'eau (mise en place dans le cadre de votre garantie "dégât des eaux") comporte généralement certaines exclusions et notamment dans le cas :

  • D'une négligence : si la fuite est due à un défaut d'entretien ou une erreur de votre part ;
  • D'un défaut de construction du logement ;
  • D'un événement climatique ;
  • D'une rupture de canalisation souterraine, etc.

Là encore, consultez les modalités de votre contrat d'assurance habitation pour déterminer quelles sont les exclusions de garantie qui ne vous permettront pas d'être indemnisé dans le cas d'une recherche de fuite.

Que se passe t-il pour une recherche de fuite d'eau destructive ?La prise en charge de la recherche de fuites par votre assurance multirisque habitation (MRH) peut aussi dépendre de la nature de la recherche. En effet, dans certains cas, l'artisan devra réaliser ce qu'on appelle une recherche de fuite destructive, c'est-à-dire qu'il faudra détruire une partie du mur par exemple pour accéder à la fuite. Dans ce cas, il est possible que vous ne soyez pas indemnisé, car votre assurance ne prend en charge que la recherche de fuite d'eau non destructive.

💰 Quel est le prix d'une recherche de fuite ?

Le prix d'une recherche de fuite varie selon plusieurs critères comme la nature de la fuite et sa localisation par exemple, mais aussi la région dans laquelle vous vous trouvez ou encore le professionnel auquel vous vous adressez. Mais ce qui détermine le plus le montant de la facture c'est surtout la technique utilisée pour trouver la fuite.

En France, il faut compter en moyenne entre 100 et 400 € pour une recherche de fuite.

Les tarifs varient selon la technique de recherche

Pour rechercher une fuite, le professionnel dispose de plusieurs techniques en fonction de la nature de la fuite, comme par exemple :

  1. La reproduction d'une pluie artificielle : aussi appelé "arrosage ciblé" ou "recherche de fuite d'eau par humidimètre". Elle consiste à créer artificiellement une pluie et à vérifier le taux d'humidité sur chaque zone d'infiltration ;
  2. L'analyse électroacoustique : deux capteurs de bruit sont placés sur la canalisation près de l'emplacement où la fuite est suspectée, le dispositif détecte alors le bruit généré par l'eau lorsque celle-ci s'échappe de la canalisation sous pression ;
  3. La thermographie : en déterminant la température superficielle des supports, cette technique permet de constater une éventuelle infiltration d'eau ;
  4. La fumigation : généralement utilisée pour une recherche de fuite sur toiture, elle consiste à injecter de la fumée sur une toiture étanchée. Généralement, si de la fumée sort, c'est qu'il y a une fuite d'eau ;
  5. Le contrôle visuel par vidéo : il peut être réalisé sur les réseaux dont le diamètre est supérieur à 40 mm, il permet d'inspecter le réseau d'évacuation sans démolir la canalisation ;
  6. La mise en pression par un gaz traceur : grâce à un mélange d'hydrogène et d'azote, la gaz traceur met en pression le réseau de plomberie. Une baisse de pression indique généralement une fuite d'eau.

Récapitulatif des tarifs

Voici un tableau récapitulatif des prix pour une recherche de fuite selon la technique appliquée.

Prix d'une recherche de fuite selon la technique
Technique de recherche de fuite Prix
Reproduction d'une pluie artificielle À partir de 100 €
Analyse électroacoustique À partir de 150 €
Thermographie À partir de 250 €
Fumigation À partir de 250 €
Contrôle visuel par vidéo À partir de 300 €
Mise en pression par un gaz traceur À partir de 400 €

💬 FAQ sur la recherche de fuite d'eau

La recherche d'une fuite d'eau est une opération complexe, technique et qui demande de la rigueur. Il est donc essentiel de confier cette mission à un professionnel qualifié. Mais le type de professionnel à qui vous adresser varie selon la nature de la fuite.

Pour une fuite située dans une salle d'eau par exemple, faites appel à un plombier. En revanche, si la fuite semble provenir de votre toit, dans ce cas, mieux vaut faire directement appel à un couvreur, un plombier "traditionnel" risque de ne pas être équipé pour rechercher de type de fuite d'eau.

Dans le cas d'une recherche de fuite, le plombier peut être payé par différents acteurs. En général, si la fuite provient de votre logement et que personne d'autre n'est impliqué, c'est à vous de contacter un plombier pour effectuer la recherche de fuite et de le payer avant de demander le remboursement à votre assurance.

Cependant, il existe des cas spécifiques pour lesquels vous n'aurez pas à prendre en charge le paiement du plombier pour une recherche de fuite et notamment si la convention IRSI peut s'appliquer. Dans ce cas, le responsable du paiement dépendra de la situation : si la recherche de fuite doit être faite dans un local privatif ou dans les parties communes, si le propriétaire du local est assuré, etc.

Pensez à vous renseigner auprès de votre assurance pour en savoir plus.

Il est essentiel de réaliser une recherche de fuite d'eau dans votre logement dès que vous suspectez la présence d'une fuite d'eau, et notamment :

  • Si vous constatez une augmentation imprévue sur votre facture d'eau ;
  • Si vous découvrez une auréole sur un mur ou au plafond ;
  • Si votre parquet se met à gondoler ;
  • Si vous sentez de mauvaises odeurs inhabituelles ;
  • Si vous voyez de la moisissure apparaître dues à l'humidité, etc.

Si l'un de ces cas se présente, n'hésitez pas à faire appel à un professionnel pour identifier l'origine d'une fuite d'eau éventuelle.

Pour les immeubles en copropriété, c'est la convention IRSI qui entre en jeu afin de faciliter la prise en charge d'un dégât des eaux et notamment en ce qui concerne la recherche de fuite d'eau. C'est donc la convention qui désigne l'assureur charger d'organiser la recherhe de fuite :

  1. Dans un local privatif occupé : c'est l'assureur de l'occupant du local qui organise la recherche de fuite (ou l'assureur du propriétaire si les travaux de recherche risquent de détruire le local, ou que l'occupant n'est pas assuré ou encore que l'occupant locataire a donné son préavis et que celui-ci expire le jour du sinistre) ;
  2. Dans un local privatif non occupé : c'est l'assureur du propriétaire du local qui organise la recherche de fuite d'eau, sauf si le propriétaire du local n'est pas assuré, dans ce cas c'est l'assureur de l'immeuble qui s'en charge ;
  3. Dans les parties communes : c'est l'assureur de l'immeuble qui organise la recherche de fuite.
Mis à jour le