Un jeune conducteur peut-il s'assurer sur l'assurance auto de ses parents ?

Mis Ă  jour le
min de lecture
Les offres et assureurs référencés sur cette page le sont à titre gratuit. En savoir plus.

Assurer sa voiture quand on est jeune conducteur peut coûter trÚs cher. L'une des solutions pour réduire le montant de sa prime d'assurance auto est de s'assurer sur l'assurance de ses parents en tant que conducteur secondaire. Quels sont les avantages de cette option et quelle est la démarche à réaliser pour y parvenir ? Réponses dans ce guide dédié.

Assurer un jeune conducteur sur l'assurance des parents ⭐
🧐 Un jeune conducteur peut-il ĂȘtre assurĂ© sur l'assurance de ses parents ?
  • Oui, mais uniquement en tant que conducteur secondaire ou occasionnel.
👍 Quels sont les avantages de s'assurer sur l'assurance de ses parents ?
  • Payer une prime d'assurance auto moins chĂšre qu'en tant que conducteur principal ;
  • BĂ©nĂ©ficier du bonus de ses parents.

🔍 Un jeune conducteur peut-il s'assurer sur l'assurance des parents ?

Un jeune conducteur est gĂ©nĂ©ralement moins expĂ©rimentĂ© qu'un conducteur chevronnĂ©. À ce titre, le risque d'accident est plus grand et les assureurs ont tendance Ă  compenser ce risque en appliquant une surprime au contrat d'assurance auto.

Conduire la voiture de ses parents en tant que jeune conducteur durant toute sa période probatoire (1 an et demi à 3 ans selon la situation) présente alors plusieurs avantages :

  • Assurer un jeune conducteur sur l'assurance de ses parents permet de faire des Ă©conomies en payant une prime d'assurance auto moins chĂšre ;
  • Conduire la voiture de ses parents permet gĂ©nĂ©ralement de se familiariser avec la conduite et d'acquĂ©rir un maximum d'expĂ©rience avant d'acheter et d'assurer sa propre voiture. Cela peut ĂȘtre une avantage pour une future souscription chez un nouvel assureur ;
  • En tant que conducteur secondaire, le jeune permis bĂ©nĂ©ficie du bonus du parent dĂ©clarĂ© conducteur principal. GrĂące Ă  cela, le futur assureur sera moins rĂ©ticent lorsque le jeune conducteur souhaitera souscrire sa propre assurance auto.

📝 Comment assurer un jeune conducteur sur l'assurance des parents ?

En matiÚre d'assurance auto, il existe deux options pour que votre enfant soit couvert en conduisant votre voiture :

  • Assurer le jeune conducteur sur l'assurance auto des parents (en le dĂ©clarant en tant que conducteur secondaire) ;
  • Faire appel Ă  l'option "prĂȘt du volant" de votre contrat.

DĂ©clarer votre enfant en tant que conducteur secondaire

En tant que conducteur principal, vous ĂȘtes identifiĂ© par votre assurance comme la personne qui conduit le plus souvent le vĂ©hicule assurĂ©. Si votre enfant est amenĂ© Ă  conduire votre vĂ©hicule de façon rĂ©guliĂšre, vous devez alors le dĂ©clarer comme "conducteur secondaire" pour qu'il puisse bĂ©nĂ©ficier des mĂȘmes garanties que vous, lorsqu'il se trouve au volant de votre auto.

Faire marcher l'option "prĂȘt du volant" de votre contrat d'assurance auto

Dans le cas oĂč votre enfant n'utilise votre voiture que de façon ponctuelle, il peut alors ĂȘtre considĂ©rĂ© comme un conducteur occasionnel par votre assureur.

La couverture prise en charge par votre assurance va donc essentiellement dĂ©pendre des modalitĂ©s prĂ©vues par votre contrat dans le cadre de l'option "prĂȘt de volant". Plusieurs solutions sont possibles :

  • Soit vous pouvez prĂȘter votre voiture Ă  tout type de conducteurs (mĂȘme les novices), sans surcoĂ»t ;
  • Soit vous pouvez prĂȘter votre voiture Ă  tout type de conducteurs, mais vous devrez payer une surprime ou une majoration de la franchise en cas d'accident responsable ;
  • Soit vous n'avez pas le droit de prĂȘter votre auto Ă  un certain type de conducteurs (les jeunes conducteurs par exemple) ;
  • Soit vous avez l'interdiction formelle de prĂȘter votre voiture Ă  quiconque, etc.

Avant de prĂȘter votre voiture Ă  votre enfant, pensez donc Ă  bien vĂ©rifier les clauses de votre contrat pour savoir si vous y ĂȘtes autorisĂ© ou non, et donc si vous serez couvert (votre enfant et votre vĂ©hicule) en cas d'accident responsable.

Attention Il peut ĂȘtre tentant de dĂ©clarer un jeune conducteur en tant que conducteur secondaire alors qu'il est le conducteur principal du vĂ©hicule. Nous vous le dĂ©conseillons fortement car il s'agit d'une fraude Ă  l'assurance, considĂ©rĂ©e comme un dĂ©lit et donc passible d'une peine de 5 ans de prison et de 375 000 euros d’amende.

🚗 PrĂȘt de voiture : qui est responsable en cas d'accident ?

Si vous prĂȘtez votre voiture Ă  votre enfant, sa responsabilitĂ© dĂ©pend de trois Ă©lements essentiels :

  • Le type de contrat que vous avez souscrit : au tiers ou tous risques ;
  • Si votre enfant est Ă  l'origine de l'accident ou non ;
  • Les modalitĂ©s d'application de votre contrat dans le cas d'un prĂȘt de voiture : certains contrats d'assurance auto peuvent prĂ©voir un prĂȘt de vĂ©hicule sans aucune restriction, avec majoration de la franchise en cas d'accident responsable, avec une exclusion spĂ©cifique pour les jeunes conducteurs ; voire mĂȘme interdire le prĂȘt du vĂ©hicule.

ConcrÚtement donc :

  • Si votre enfant est responsable de l'accident et qu'il n'Ă©tait pas autorisĂ© Ă  conduire votre voiture : vous ne serez pas couvert pour les dommages causĂ©s Ă  votre vĂ©hicule ou au jeune conducteur. En revanche, les dĂ©gĂąts causĂ©s aux tiers seront pris en charge dans le cadre de la responsabilitĂ© civile ;
  • En cas d'accident responsable, si votre enfant Ă©tait autorisĂ© Ă  conduire votre voiture : vous ĂȘtes couvert pour les dommages causĂ©s Ă  votre voiture et au jeune conducteur, Ă  condition d'avoir souscrit une assurance tous risques ;
  • En cas d'accident non responsable : c'est l'assurance auto du conducteur responsable qui prendra en charge les dommages causĂ©s Ă  votre voiture, Ă  votre enfant et aux tiers Ă©ventuels impliquĂ©s dans l'accident, mĂȘme si votre enfant n'Ă©tait pas autorisĂ© par votre assurance Ă  conduire votre voiture.

Bon Ă  savoirSi votre enfant est responsable d'un accident mais qu'il n'Ă©tait pas autorisĂ© Ă  conduire votre voiture, cela peut entraĂźner des consĂ©quences plus ou moins lourdes sur votre contrat d'assurance auto comme une majoration de votre franchise, voire mĂȘme la rĂ©siliation de votre contrat.

💬 FAQ - Assurer un jeune conducteur sur l'assurance des parents

Il est rare que les assureurs acceptent d'assurer deux conducteurs secondaires sur le mĂȘme vĂ©hicule. En effet, plus il y a de conducteurs associĂ©s au contrat, plus les risques de sinistres augmentent. Cela dit, vous pouvez toujours vous renseigner auprĂšs de votre assureur pour savoir si c'est possible ou non.

Vous voulez déclarer à la fois votre conjoint et votre enfant sur votre contrat d'assurance auto ? Certaines assurances acceptent de couvrir votre conjoint, si celui-ci conduit votre véhicule de façon réguliÚre, sans le déclarer en tant que conducteur secondaire. Ce qui vous permet alors de déclarer votre enfant en tant que conducteur secondaire plus facilement.

Généralement, en matiÚre d'assurance auto, on associe le statut de "jeune conducteur" à la période probatoire. La durée de cette période probatoire dépend quant à elle principalement du type de formation à la conduite que vous avez suivi. ConcrÚtement donc, si vous avez passé votre permis en :

  • Formation classique, sans formation complĂ©mentaire (stage post permis), la pĂ©riode probatoire est de 3 ans ;
  • Formation classique, avec un stage post permis, vous ĂȘtes considĂ©rĂ© jeune conducteur pendant 2 ans ;
  • Conduite accompagnĂ©e, sans formation complĂ©mentaire, vous conservez le statut de conducteur novice pour une durĂ©e de 2 ans ;
  • Conduite accompagnĂ©e, avec stage post permis, le permis probatoire dure 1 an et 6 mois.

Oui, un jeune conducteur est libre de conduire la voiture de son choix, à condition qu'il soit assuré bien entendu. Cependant, en tant que jeune conducteur, celui-ci est considéré comme un profil "à risque" par les assureurs, ce qui a un impact direct sur le montant de la prime d'assurance auto à payer.

Pour éviter que l'assureur n'applique une surprime trop importante, il est recommandé de bien choisir sa premiÚre voiture et de privilégier notamment :

  • La voiture de ses parents en tant que conducteur secondaire ;
  • Une voiture d'occasion plutĂŽt qu'une voiture neuve ;
  • Un vĂ©hicule peu puissant (moins de 6 chevaux fiscaux) ;
  • Un modĂšle "classique" : une petite citadine plutĂŽt qu'une voiture de luxe ou de sport par exemple, etc.

Non, légalement, il n'existe pas un nombre de chevaux maximum pour un jeune conducteur. En revanche, les assureurs recommandent généralement de prendre le temps de se familiariser avec la conduite au volant d'une voiture dont la puissance ne dépasse pas les 6 chevaux fiscaux. Ce qui permet d'alléger le montant de la surprime.

Généralement, les assureurs incitent financiÚrement les jeunes conducteurs à choisir une voiture peu puissante car plus la voiture à assurer est puissante, plus le montant de la surprime appliqué au jeune conducteur est élevé.

Non, si votre enfant est le conducteur principal de la voiture assurée, c'est à lui de souscrire le contrat d'assurance à son nom en tant que conducteur principal. Sinon, il s'agit d'une fraude à l'assurance.

Pour assurer un jeune conducteur sur l'assurance des parents, il faut que le jeune permis soit déclaré (et réellement) conducteur secondaire du véhicule.