Achat groupé mutuelle santéAchat groupé mutuelle santé

Achat Groupé Mutuelle Santé

Obtenez une réduction de - 10% à vie sur votre assurance santé pour tous les profils et jusqu'à - 28% pour les retraités !

Assurance Cambriolage : comment se faire indemniser au mieux ?

Assurance vol et cambriolage

Vous venez d’être cambriolé et vous souhaitez être remboursé au mieux et le plus rapidement ? Nous analysons en détail la garantie vol et cambriolage de votre assurance habitation. Que couvre t-elle ? Peut-on être indemnisé avec un cambriolage sans effraction ? Sans facture ? Toutes les réponses à vos questions dans notre guide.


Que faire en cas de cambriolage ?

Pour faire fonctionner votre assurance cambriolage ou la garantie vol et vandalisme que vous avez souscrite, suivez les différentes étapes pour obtenir un remboursement dans les plus brefs délais.

  1. Déposez plainte au commissariat de police ou à la gendarmerie la plus proche de chez vous. Si vous ne connaissez pas l’auteur de l’infraction, portez plainte contre X.

  2. Contactez votre compagnie d’assurance, il vous sera demandé de préciser :
    • le numéro de contrat d’assurance habitation ;
    • la date de l’infraction ;
    • la description des faits et les conditions dans lequel vous avez subi le préjudice ;
    • l’estimation des objets volés.
  3. Envoyez le dépôt de plainte par lettre recommandée et accusé réception dans les 48h qui suivent le cambriolage. Le délai est assez court mais essentiel pour obtenir le remboursement de l’assurance cambriolage.
  4. Faites parvenir les documents permettant d’attester le montant estimatif des objets volés, c’est-à-dire les factures, chèques, relevés de transactions, photographies, etc.

Que faire en cas de cambriolage chez votre locataire ? C’est le locataire occupant qui est chargé de réaliser le dépôt de plainte auprès du commissariat. Il devra par ailleurs prouver qu’il n’est pas responsable des dégâts causés pendant le cambriolage. Par la suite, c’est au propriétaire de prendre contact avec son assurance. Plusieurs assurances propriétaire non occupant (PNO) prévoient une garantie “vol et actes de vandalisme”. Vous avez également deux jours pour envoyer le dépôt de plainte à votre assureur. Demandez par la même occasion tous les documents pouvant justifier du montant des dégâts causés par le cambriolage.

Cambriolage : quelle assurance prend en charge ? Celle du propriétaire ou du locataire ? Certes, en cas de cambriolage par effraction, il est de la responsabilité du propriétaire de faire appel à son assurance habitation. Néanmoins, après avoir été contacté par le locataire, il arrive que l’assurance habitation du locataire prenne en charge les dommages. Il paraît donc judicieux de savoir si la garantie “vol et cambriolage” existe dans son contrat.. Si oui, il sera peut-être plus simple de passer directement par l’assurance cambriolage du locataire.

La garantie vol et cambriolage de l’assurance habitation

En assurance habitation, la garantie vol et cambriolage est facultative pour les locataires comme pour les propriétaires. Bien qu’elle ne fasse pas partie des garanties de base d’un contrat d’assurance habitation, elle est automatiquement comprise dans votre contrat d’assurance multirisque habitation.

Les biens couverts par l’assurance habitation en cas de vol

L’assurance cambriolage couvre les biens de l’assuré et des personnes vivant sous le même toit. Bien évidemment, vous devez avoir déclaré au préalable, les objets que vous souhaitez protéger. Si l’objet volé n’a pas été mentionné, vous risquez de ne pas bénéficier de l’indemnisation. Plus précisément, sont concernés :

  • le mobilier courant : appareils électroménagers, lit, table, chaise, vêtements, canapé, etc ;
  • les objets de valeurs : bijoux, objets précieux, tapisserie, sculpture, peinture, livres anciens, etc. ;
  • les objets sensibles : ordinateur, téléviseur, chaîne hi-fi, appareils photos, matériel informatique, etc.
  • les billets de banque : certaines assurances prennent en compte les sommes en espèce dans le contrat d’assurance habitation pour un montant limitée et si l’argent est placé en sécurité (coffre fort ou meuble fermé à clé) ;
  • le mobilier dans les dépendances : il est possible d’intégrer les dépendances dans votre contrat. Attention, les objets de valeur ne sont pas couverts et un montant plafond est déterminé par l’assureur ;
  • les objets loués ou prêtés ne sont pas tout le temps pris en compte dans l’assurance vol. Un montant limité est également à prendre en considération.

Certains biens de valeur font l’objet d’un statut particulier et ne sont pas remboursés en totalité par l’assurance vol. Si vous souhaitez protéger un tableau ancien, un meuble de collection ou un bien rare, prenez le temps de vous renseigner sur son statut auprès de votre assureur.

Les évènements de cambriolage couverts par l’assurance habitation

Dans le contrat d’assurance vol, vous trouverez le détail des différents scénarios pour lesquels vous serez indemnisé. Les situations les plus fréquentes sont les suivantes :

  • le vol par effraction : le cambrioleur rentre dans votre domicile en escaladant votre balcon ;
  • le cambriolage avec menace ou violence ;
  • le vol par introduction clandestine alors même que vous êtes dans logement ; vol effectué par le personnel de maison (baby sitter, jardinier, femme de ménage, etc.) : la personne en question doit faire l’objet d’une plainte ;
  • les actes de vandalisme, c’est-à-dire les détériorations sur le biens mobilier et immobilier sont également couverts.

Les exclusions de la garantie cambriolage

L’assurance multirisque habitation prévoit des exclusions de garantie pour le cambriolage. Épluchez les conditions générales de votre contrat pour y prendre connaissance et souscrivez des extensions de garanties pour avoir une couverture plus étendue. La plupart du temps, l’assurance cambriolage ne couvre pas :

  • les objets dans une dépendance ;
  • les vols commis par les membres de la famille ou tout autre personnes vivant sous le même toit de l’assuré ;
  • les objets laissés dans les parties communes (jardin, cour, terrasse, etc.) ;
  • les vols au sein d’une résidence secondaire parce que le contrat précise une clause d'inhabitation (l’assuré ne vit pas dans le logement suffisamment longtemps dans l’année).

Les moyens de protection de l’assurance vol Votre assureur peut exiger la mise en place de moyens de protection pour vous accorder l’assurance vol. Selon le mobilier et les objets de valeurs à protéger, il est possible que l’on vous demande d’installer un système de sécurité pour vos portes ou fenêtres ou même d’équiper votre logement d’alarmes pour prévenir les intrusions.

Vol sans effraction ou avec effraction : quelle différence pour l’assurance ?

Le vol avec effraction est compris dans l’assurance cambriolage. Mais que se passe-t-il lorsque le cambrioleur est entré sans forcer une porte ou une fenêtre ? Est-il possible d’être indemnisé si l’on est victime d’un vol sans effraction ?

Généralement, les contrats d'assurance logement comportent une exclusion de garantie concernant les cambriolages sans effraction. Mais dans ce cas précis, il est toujours envisageable d’obtenir une indemnisation si vous constituez un dossier complet.

Nous vous conseillons, dans un premier temps, de vérifier que le vol sans effraction fait partie des risques exclus de votre assurance cambriolage. Ensuite, prouvez que votre logement a été cambriolé sans effraction. Vous devez être convaincant et apporter un maximum d'éléments car il est difficile de prouver l’existence d’un cambriolage si aucune marque d’effraction est présente. Examinez les marques de pas, les empreintes marquantes, les éraflures sur une fenêtre ou un meuble. Tous les signes d’un cambriolage sont à prendre en considération. Passez en revue votre logement pour trouver les preuves du cambriolage. Pensez également à équiper votre habitation de caméras, face au home jacking, seule la vidéosurveillance est efficace car il prend en flagrant délit les cambrioleurs.

Déclaration de vol ou cambriolage, comment ça marche ?

Dans les deux jours ouvrés suivant le cambriolage, vous devez établir une déclaration de vol auprès de votre assureur, par lettre recommandée, en lui donnant des informations précises concernant les circonstances du vol et les pertes subies. Votre courrier s'accompagne des documents suivants :

  • des photos de vos portes et fenêtres forcées, ainsi que de l’état général de votre domicile suite au passage des cambrioleurs ;
  • l’inventaire des objets dérobés, ainsi que leur estimation afin de pouvoir évaluer le montant du préjudice subi ;
  • le procès-verbal qui vous a été remis au commissariat.

Il est essentiel de conserver à l'abri, et si possible dans un coffre-fort à la banque, tous les documents relatifs à vos objets de valeur. Le remboursement d’un cambriolage sans facture est presque irréalisable aux yeux de votre assureur. Pensez donc à garder :

  • les conclusions d’expertise ;
  • les photos de vous prises avec vos objets de valeur ;
  • les justificatifs d’achat (factures, bons de réparation, relevés de carte de paiement) ;
  • les actes notariés concernant un héritage ;
  • les certificats d’authenticité, le cas échéant ;
  • tous les documents reprenant la marque, le type, l’année d’achat et les éventuelles particularités de vos objets de valeur.

Remboursement de l’assurance après un cambriolage

Le remboursement de l’assurance cambriolage se fonde sur la déclaration de vol que vous avez effectuée. Deux types de remboursement sont envisagés selon votre déclaration :

  • La valeur déclarée : c’est à vous d’estimer la valeur de vos biens. Aucune vérification n’est faite par l’assureur. La déclaration est faite sur la base de votre bonne foi. Cependant, en cas de sinistre, vous devez prouver la valeur de vos biens par vos propres moyens (factures, photos). L’expert mandaté par votre assurance en contrôlera la véracité. Il y a donc un risque de conflit en cas de désaccord quant à l’estimation de vos biens.
  • La valeur agréée : un expert estime vos objets de valeur à vos frais. En cas de sinistre, votre assureur vous indemnise sur la base de l’estimation faite au moment de la souscription, que l'objet ait perdu ou gagné de la valeur sur le marché.

La visite d’un expert aura lieu alors à votre domicile afin de contrôler l’exactitude de la déclaration de vol et de constater les dommages afin de procéder à une estimation de l’indemnisation à laquelle vous auriez, en principe, droit. Et, si les circonstances du vol concordent avec les dispositions décrites dans votre contrat d’assurance cambriolage, le vol, la destruction, le détournement ou la détérioration de tous vos objets de valeur seront pris en charge par votre assureur.

Une fois le montant des dégâts et votre éligibilité au remboursement par l’assurance approuvés, plusieurs indemnisations sont possible :

  • soit un artisan membre du réseau de votre assurance se charge des réparations ;
  • soit l’indemnisation se fait par chèque sous forme de facture ;
  • soit l’assuré se charge des réparations en échange d’un montant fixé de gré à gré avec l’assureur.

Délai d’indemnisation pour les cambriolages Habituellement, l’assurance vol indemnise à partir d’environ 30 jours suivant la déclaration de vol envoyée à l’assureur.

Mis à jour le