🔎 Réalisez une simulation d'assurance habitation !

Contactez un conseiller Selectra et comparez gratuitement et sans engagement les assurances habitation en quelques minutes.

6 solutions pour louer un appartement sans garant

Pour se protéger et garantir le paiement de leurs loyers, les propriétaires exigent de plus en plus de la part de leurs locataires qu'ils disposent d'une personne qui se porte caution en cas de défaut de paiement. Ce dispositif rend parfois complexe la recherche d'un logement en location pour les candidats. Mais le garant n'est pas toujours indispensable. Découvrez les 6 solutions pour louer un appartement sans garant.


Qu'est-ce qu'un garant ? Un garant (aussi appelé "caution locataire") est une personne, ou une entité, qui s'engage auprès d'un propriétaire à payer les dettes accumulées par un locataire (loyers ou charges locatives impayées, frais de remise en état d'un logement dégradé...).

1️⃣ La location sans garant avec la garantie Loca-Pass

La garantie Loca-Pass permettait aux candidats éligibles de bénéficier d'un garant lorsque ces derniers souhaitaient louer un appartement et qu'ils ne pouvaient pas se tourner vers un proche. La garantie Loca-Pass n'est aujourd'hui plus disponible, elle a été remplacée par la garantie Visale.

En revanche, les locataires éligibles peuvent aujoud'hui prétendre à l'avance Loca-Pass. Il s'agit d'un prêt à taux 0 (sans intérêts et sans frais de dossier) qui permet d'aider le futur locataire à payer au propriétaire le dépôt de garantie exigé à la signature du bail.

Pour obtenir l'avance Loca-Pass, le locataire doit :

  • Être en recherche d'emploi et avoir moins de 30 ans ;
  • Être salarié d'une entreprise privée (les salariés qui travaillent dans une entreprise du secteur agricole doivent demander l'avance Agri-Loca-Pass) ;
  • Être étudiant salarié : avoir une convention de stage de 3 mois minimum, être en cours de CDD depuis au minimum 3 mois, cumuler au moins 3 mois en CDD au cours des 6 mois précédant la demande ;
  • Avoir moins de 30 ans et être en contrat de professionnalisation ou en contrat d'apprentissage.

2️⃣ Le locataire bénéficie de la garantie Visale

Action Logement (ex-1 % Logement) propose de se porter garant gratuitement pour couvrir les dégradations locatives et les loyers impayés à travers la garantie Visale. Concrètement, en tant que locataire, vous n'avez pas besoin d'un autre garant, une fois votre demande de visa validée, Action Logement se porte garant pour vous. Le propriétaire est ainsi rassuré car il a la garantie de percevoir ses loyers durant toute la durée de la location.

🤔 Qui est éligible à la garantie Visale ?

Pour être éligible à la garantie Visale, il faut remplir au moins une des conditions ci-dessous :

  • Vous êtes âgé de 18 à 30 ans ;
  • Vous avez plus de 30 ans et êtes salarié, soit : embauché depuis moins de 6 mois (hors CDI confirmé) ; vous gagnez jusqu'à 1500 € nets par mois ; vous êtes en mobilité professionnelle ; vous êtes en possession d'une promesse d'embauche de moins de 3 mois ;
  • Vous êtes éligible au bail mobilité (majeur en formation professionnelle, stagiaire, étudiant en études supérieures, volontaire dans le cadre d’un service civique, en mutation professionnelle ou en mission temporaire dans le cadre de son activité professionnelle) ;
  • Vous êtes logé par un organisme d'intermédiation locative.

3️⃣ La caution solidaire garantme

Garantme est une protection de revenus locatifs totalement indépendante (elle n'a aucun lien avec les garanties d'Action Logement). Il s'agit d'une caution qui prend en charge jusqu'à 36 000 € d'impayés de loyers, de charges locatives, d'indemnités d'occupation, voire de frais de procédure juridique liée à un impayé.

Les obligations d'un locataire ayant souscrit à Garantme sont les mêmes que sans Garantme : le locataire est redevable du paiement de ses loyers et de ses charges. Seulement, en cas de défaillance, c'est la garantie Garantme qui indemnise le propriétaire. Le locataire est alors redevable de sa dette directement auprès de Garantme.

La garantie Garantme s'adresse principalement à une cible étudiante. Pour souscrire Garantme, il suffit alors de transmettre une pièce d'identité valide et un certificat de scolarité.

Pour les autres profils, il faut pouvoir justifier d'une source de revenus : revenus salariés ou non salariés, allocations, bourses, épargne, etc.

⚠️ À noter que Garantme est une assurance payante. Par exemple, pour un locataire vivant seul et qui paye un loyer de 600 € par mois, la prime annuelle Garantme s'élève à 252 €.

Bon à savoirAttention, Garantme n'est pas une assurance habitation étudiante, mais une caution qui permet de rassurer un propriétaire dans le cadre d'un contrat de location. En tant que locataire, vous devrez en plus souscrire une assurance habitation pour vous prémunir en cas de sinistre dans le logement que vous louez. Pour trouver une assurance habitation pas chère, utilisez notre comparateur d'assurance habitation en ligne !

4️⃣ La colocation

La colocation se développe de plus en plus, et pas uniquement chez les étudiants car elle présente de nombreux avantages et notamment celui de diviser le prix du loyer et des charges par le nombre d'occupants dans le logement.

Selon les modalités prévues au contrat de colocation, il est possible de louer un logement en colocation sans disposer d'un garant personnel.

En effet, il existe deux types de bail en colocation.

🔸 Un bail unique : le même bail est signé par l'ensemble des colocataires. Dans ce cas, le propriétaire peut soit demander à chaque colocataire d'avoir un garant, ou alors un garant peut se porter caution pour plusieurs colocataires

🔸 Un bail par colocataire : chaque colocataire signe un bail différent et doit disposer de son propre garant soit pour la durée fixée dans l'acte de cautionnement, soit jusqu'à l'expiration du préavis du colocataire.

Trois situations peuvent donc se présenter dans le cas d'une colocation :

  1. Le garant s'est engagé pour un seul colocataire : dans ce cas l'acte de cautionnement identifie précisément le nom du colocataire qui bénéficie de la garantie. Le garant quant à lui s'engage, en cas de défaut de paiement, à payer la quote-part du loyer et des charges du colocataire pour lequel il s'est porté caution ;
  2. Le garant s'est engagé pour plusieurs colocataires : l'acte de cautionnement précise alors le nom de tous les colocataires couverts par le garant ;
  3. Plusieurs garants se sont engagés pour plusieurs colocataires : dans ce cas, chaque garant s'engage à prendre en charge la quote-part du loyer et des charges normalement assumée par les colocataires garantis. Attention toutefois, en cas de clause de solidarité (ce qui est le cas le plus fréquent), le propriétaire peut se tourner vers le garant de son choix pour payer la totalité de la dette.

Le saviez-vous ?Parmi les frais que vous pouvez diviser en partageant un logement avec d'autres colocataires il y a la prime d'assurance habitation colocation. Sachez qu'en tant que locataire, l'assurance habitation est obligatoire. Ne pas être assuré dans le cadre d'une assurance locataire peut être un motif d'expulsion pour un locataire.

5️⃣ Chercher les rares logements qui acceptent les locataires sans garant

Même s'ils sont rares, il existe encore des propriétaires qui acceptent de louer leur logement sans que le locataire ne présente de garant.

L'idéal alors pour réussir à faire la différence parmi tous les candidats est de suivre avec attention les annonces immobilières et d'être très réactif. Il faut contacter le propriétaire ou l'agence qui gère le logement au plus vite, aller le visiter dès que possible pour être parmi les premiers à le voir et présenter un bon dossier.

Présentez-vous avec un dossier déjà complet : vos justificatifs de revenus, une attestation de votre précédent bailleur si possible, etc. Et tout élément qui permettra de démontrer votre sérieux et de rassurer le propriétaire sur votre situation, même si vous ne disposez pas de garant.

6️⃣ La caution locative pour les étudiants

La caution locative étudiante (aussi appelée Clé) a été remplacée par la garantie Visale. À l'origine, elle permettait aux étudiants qui ne bénéficiaient pas de garants personnels d'accéder plus facilement à un logement en location. La Clé était gérée par le Crous (Centre régional des œuvres universitaires et scolaires) et constituait une garantie pour les propriétaires en cas d'impayés des loyers ou de dégradations dans le logement.

💬 FAQ sur comment louer un appartement sans garant

Aucune loi n'oblige un locataire à disposer d'un garant pour pouvoir louer un logement. Seulement, les risques d'impayés, mais s'ils restent marginaux, sont une réalité qui effraie les propriétaires de logement. C'est pour cette raison que ces derniers demandent souvent à leur locataire, au-delà d'avoir un CDI, de disposer d'un garant. Toutefois, avec un bon dossier, et notamment si vous avez un CDI en poche, et que vous n'êtes plus en période d'essai, il est encore possible d'arriver à convaincre un propriétaire de vous louer son logement sans avoir de garant.

Sachez que même si elle est très peu utilisée, vous avez aussi l'option de prendre une caution bancaire pour rassurer votre propriétaire : il s'agit de déposer une certaine somme sur un compte bloqué à la banque (x mois de loyers par exemple). En cas d'impayé, le propriétaire pourra demander le déblocage des fonds.

Louer un appartement sans avoir de contrat à durée indéterminée (CDI), ni de garant n'est pas simple mais possible. Des solutions existent : au-delà des options "classiques" telle que la garantie Visale ou garantme par exemple, d'autres structures ont développé des offres de caution.

C'est le cas par exemple de Wizi, une plateforme qui permet à un locataire inscrit au service de louer un appartement sans garant, sans CDI obligatoire et de ne pas payer de frais d'agence. Le locataire verse le montant du loyer à Wizi, qui se charge de le reverser, à date fixe chaque mois, au propriétaire.

Le Fastt (Fonds d'Action Sociale du Travail Temporaire) a quant a lui développé une garantie dédiée aux travailleurs intérimaires appelée Fastt Confiance Bailleur", un service gratuit qui permet aux locataires intérimaires certifiés par le Fastt de présenter des garanties sérieuses à un propriétaire pour louer un logement.

Trouver un logement quand on est sans emploi, et donc souvent que l'on dispose de revenus modestes est un réel parcours du combattant.

Initiée par la ville de Paris en 2007, la location solidaire s'est étendue à l'échelle nationale pour devenir "Solibail".

Concrètement, ce dispositif permet d'aider les personnes aux revenus modestes, souvent isolées, sans domicile fixe et à la rue en leur mettant à disposition un logement dit "Solibail".

Le concept est simple : un propriétaire privé loue son logement à une association conventionnée pour une durée de 3 ans minimum. C'est l'association concernée qui est locataire du logement, c'est donc elle qui assure le paiement des loyers et des charges chaque mois. Et l'association y place ensuite des ménages aux revenus modestes, à la recherche d'un logement.

Mis à jour le