Fissures de maison : quelle prise en charge par l'assurance ?

Que vous logiez dans une maison ancienne ou récente, vous n'êtes pas à l'abri de voir un jour apparaître dans votre logement des fissures. Mais pas de panique, toutes les fissures ne sont pas forcément dangereuses. Que faire en cas de fissure ? Et sera-t-elle prise en charge par votre assurance ? Réponses dans cet article dédié.


Quelle assurance pour votre maison choisir ?

Devis AXA Assurance Habitation

Obtenez un devis d'assurance habitation AXA pour protéger au mieux votre logement.

Quand s'inquiéter d'une fissure de maison ?

Il existe différents types de fissures pouvant apparaître dans votre maison. Selon leur emplacement et leur taille, elles peuvent être plus ou moins dangereuses. On recense trois types de fissuration différentes :

  • Les microfissures : elles sont superficielles et font moins de 0,2 mm de large. Elles ne représentent, a priori, aucun danger. Cela étant dit, il est nécessaire de les surveiller régulièrement afin de s'assurer qu'il ne s'agit pas de fissures structurelles dangereuses. Il est tout de même préférable des traiter rapidement les microfissures de votre maison afin d'éviter tout problème d'humidité ;
  • Les fissures fines ou légères : elles mesurent moins de 2 mm de largeur. Elles sont souvent le résultat d'un choc ou d'une dégradation sans gravité. Comme pour les microfissures, il est préférable de les surveiller et les réparer dans les plus brefs délais afin d'éviter toute aggravation ;
  • Les fissures profondes : elles font plus de 2 mm de large et traversent généralement le mur de part en part et formant des petits escaliers. Elle sont le plus souvent dues à un défaut de la structure ou un problème au sol. Il faut les réparer au plus vite car les fissures profondes sont dangereuses et peuvent entraîner de lourdes conséquences.

Notez que de grosses fissures horizontales (ou en escalier) sont souvent la conséquence d'un problème au niveau des fondations de votre maison, au niveau du sous-sol, tandis que les longues fissures verticales, souvent situées à l'angle de deux murs, peuvent provoquer une désolidarisation des pans de vos murs.

Le saviez-vous ?Les fissures infiltrantes sont les plus dangereuses car les infiltrations associées à des périodes de gel et de dégel fragilisent davantage le mur.

La prise en charge d'une fissure sur maison par l'assurance

Vous pouvez être couvert en cas de fissure sur un mur de votre maison par votre contrat d'assurance habitation dans le cadre de la garantie "catastrophe naturelle". En effet, il faut savoir que les cas de fissuration ne sont pas rares dans certains cas. Si vous habitez dans une région qui souffre régulièrement de sécheresse par exemple ou que votre maison se situe sur un sol argileux. Les sols argileux ont tendance à s'affaisser avec la sécheresse et gonflent à nouveau dès qu'il pleut. Ce phénomène a pour effet de fragiliser les fondations de votre maison et de créer des fissures à l'intérieur de votre maison, sur les murs, le plafond, voire même à l'extérieur, et ce, à moyen ou long terme.

En règle générale, seules les fissures qui sont dues à une catastrophe naturelle (type fissures de maison liées à la sécheresse) qui a fait l'objet d'un arrêté ministériel déclarant l'état de catastrophe naturelle par votre commune sont couvertes par votre assurance. Pensez à vérifier les modalités de votre contrat d'assurance afin de déterminer dans quels cas exactement vous êtes couvert en cas de fissure sur un mur de votre maison.

Le saviez-vous ?Concernant l'assurance en cas de fissure dans votre maison, la garantie décennale peut également vous couvrir en cas de fissures sur le mur de votre maison, au plafond, à l'intérieur ou à l'extérieur, mais celle-ci ne relève pas de votre assurance multirisque habitation (MRH), elle est directement liée à la construction de votre maison.

Les coûts de réparation d'une fissure de maison

Lorsque vous engagez des réparations pour une fissure, quelle qu'elle soit (fissure sur le mur de votre maison, fissure au plafond, fissure intérieure, fissure sur la façade extérieure de votre maison, etc.), les frais se décomposent en deux parties distinctes :

  • Les frais d'expertise : avant de lancer la réparation de la fissure, il faut tout d'abord en déterminer l'origine. Pour cela, vous devrez faire appel à un expert en fissure sur maison qui vous facturera ses services. Les tarifs d'un expert varient évidemment d'un cabinet à un autre et même d'une région à une autre. Comptez en général entre 500 et 1500 € ;
  • Les coûts de réparation : une fois l'expertise réalisée, vous pourrez lancer les travaux de réparation. Là encore, les prix varient selon la nature de la fissure, la taille et l'emplacement, ainsi que le tarif pratiqué par le professionnel auquel vous ferez appel. Sachez que la réparation d'une fissure dangereuse peut coûter entre quelques milliers à quelques dizaines de milliers d'euros.

Que faire dans le cas d'une fissure sur une maison ancienne ?

Si vous constatez une fissure sur la façade de vorte maison ancienne, vous devez tout d'abord déterminer s'il s'agit d'une fissure légère ou profonde.

Dans le cas d'une fissure dans votre maison ancienne dite "légère", dans un premier temps, notez les caractéritiques de la fissure (taille, emplacement, mesures, etc.) et surveillez son évolution régulièrement. Si elle ne bouge pas, il vous suffit de continuer de la surveiller pour vous assurer qu'elle ne s'aggrave pas dans le temps.

Dans le cas d'une fissure dans votre maison ancienne type "profonde" ou qui évolue, vous devrez contacter un expert en bâtiment dans les plus brefs délais pour faire expertiser la fissure et obtenir un diagnotic précis. C'est uniquement à partir de l'expertise que vous serez en mesure de faire réaliser les travaux nécessaires à la réparation de la fissure.

Que faire pour une fissure sur une maison neuve ?

Le cas d'une fissure dans une maison neuve est particulier. En effet, naturellement lorsque vous emménagez dans votre maison neuve, vous vous attendez à ce que tout soit en parfait état. Or, si des fissures apparaissent dès le début, cela peut signifier un problème de malfaçon ou lié au sol.

Dans le cas d'une maison neuve, vous disposez d'un recours pour que le montant des réparations soit pris en charge dans le cadre d'une assurance fissure dans votre maison :

  • Dans le cas de la garantie décennale : elle couvre les dommages qui compromettent la solidité de votre maison et la rendre impropre à son utilisation. Cette garantie est valable 10 ans ;
  • La garantie de parfait achèvement : elle couvre les malfaçons, et ce, quelle soit leur nature ou leur importance. Cette garantie dure 1 an à compter de la date de réception des travaux.

Modèle de lettre de déclaration pour une fissure de maison

Vous venez de constater une fissure sur votre maison et souhaitez la déclarer à votre assureur ? Vous devez donc rédiger un courrier à destination de votre assureur dans lequel vous devez lui indiquer un certain nombre d'éléments. Si vous ne savez pas exactement quelles informations faire apparaître dans votre courrier, vous pouvez toujours vous inspirer d'un modèle de lettre de déclaration pour vous aider. Pour vous aider, nous vous proposons un modèle de lettre de déclaration dans le cas d'une fissure sur maison que vous pouvez personnaliser et transmettre à votre assurance dans les plus brefs délais.

Nom Prénom

Adresse

Ville - Code postal

N° Contrat d’assurance

Nom assureur

Adresse assureur

Date

Objet : Déclaration de fissure concernant mon logement

Madame, Monsieur,

Je suis actuellement propriétaire d'une maison située au [préciser l'adresse de votre logement]. Des fissures sont apparues en date du [préciser date à laquelle vous avez identifié les fissures] au niveau de [préciser où se situent les fissures : fissure au mur, fissure au plafond, fissure en façade, etc.] (cf photos en pièces jointes). Ces fissures sont dues à [préciser la cause de l'apparition des fissures], correspondant à l'événement naturel exceptionnel suivant : [préciser la catastrophe naturelle : par exemple dans le cas de fissures liées à la sécheresse] décrite dans l'arrêté de catastrophe naturelle publié par ma commune : [préciser la référence et la date de l'arrêté concerné].

J'ai d'ores-et-déjà pris les mesures d'urgence nécessaires et vous joins les factures correspondant aux travaux déjà réalisés.

Pourrions-nous convenir d'un rendez-vous avec votre expert afin de constituer le dossier dans les plus brefs délais ?

Vous trouverez, en pièces jointes, tous les élements liés au sinistre subi.

Je reste bien entendu à votre entière disposition pour tout complément d'informations.

Vous remerciant par avance de votre diligence, je vous prie d'agréer, Madame, Monsieur, l'expression de mes sincères salutations.

[Signature]

Bon à savoirIl existe de nombreux modèles de lettre de déclaration de fissures à l'assurance que vous pouvez retrouver sur Internet et qui s'adaptera davantage à votre situation. N'hésitez pas à vous renseigner.

💬 FAQ sur l'assurance fissure de maison

Il se peut que votre assurance habitation prenne en charge les fissures qui surviennent sur votre maison dans le cadre de la garantie "catastrophe naturelle". L'article L125-1 du code des assurances stipule ainsi que : "Sont considérés comme les effets des catastrophes naturelles, au sens du présent chapitre, les dommages matériels directs non assurables ayant eu pour cause déterminante l'intensité anormale d'un agent naturel, lorsque les mesures habituelles à prendre pour prévenir ces dommages n'ont pu empêcher leur survenance ou n'ont pu être prises". Vérifiez alors les clauses de votre contrat pour savoir si votre assurance habitation couvre en effet ce type de sinistres.

Les fissures les plus dangereuses sont les fissures dites "profondes" telles que :

  • Les grosses fissures horizontales ou en escalier (souvent liées à un problème au niveau des fondations) ;
  • Les longues fissures verticale qui peuvent provoquer une désolidarisation des pans de vos murs ;
  • Les fissures infiltrantes car les infiltrations d'eau associées à des périodes de gel et de dégel fragilisent encore plus le mur.

Vous pouvez tout à fait acheter une maison qui se fissure, à condition que ce soit en toute connaissance de cause et que vous sachiez exactement ce qu'il en est. Avant de concrétiser l'achat d'une maison qui présente des fissures, faites appel à un professionnel du bâtiment ou à un architecte afin de déterminer l'ampleur des fissures et éventuellement le montant des travaux à engager. Pensez également à souscrire la bonne assurance habitation pour être couvert en cas de sinistre lié à une fissure dans votre maison.

Vous avez 3 options pour être protégé en cas de fissure dans votre maison :

  • La garantie "catatrophe naturelle" de votre contrat d'habitation peut couvrir le montant des réparations en cas de sinistres liées à une fissure ;
  • La garantie décennale peut s'appliquer si votre maison a moins de 10 ans ;
  • La garantie du parfait achèvement peut vous protéger en cas de malfaçon lorsque vous achetez une maison neuve.

Il n'y a qu'un seul cas dans lequel vous pouvez réparer vous-même une fissure dans votre maison : c'est s'il s'agit d'une fissure légère. Dans ce cas, vous pouvez entreprendre de la reboucher vous-même à l'aide d'un enduit spécifique. Pour tout autre type de fissures, et notamment les profondes, faites appel à un professionnel du bâtiment. Selon la nature, la taille et l'emplacement de la fissure, il faudra sûrement réaliser des travaux de maçonnerie ou d'étanchéité.

Plusieurs facteurs peuvent expliquer l'apparition d'une fissure dans votre maison :

  • Une inflitration d'eau : lors d'une période de grand froid, le gel peut provoquer la formation d'une fissure sur une façade fragilisée qui laisse passer l'eau ;
  • Un choc : dans le cas d'un accident ou d'un sinistre du type tremblement de terre par exemple ;
  • Une malfaçon : dès la construction du logement qui peut venir, à terme, compromettre la structure entière de la maison (dans ce cas, la garantie décennale peut s'appliquer, pensez à vous renseigner) ;
  • L'instabilité du sol argileux : si votre logement est construit sur un sol argileux, il est possible qu'il soit alors soumis au phénomène de retrait et de gonflement naturel ;
  • Un effondrement ou un affaissement : souvent invisible en surface, il peut entraîner la création de fissures dangereuses ;
  • La construction d'un nouveau bâtiment à proximité de chez vous peut fragiliser le sol aux alentours.
Mis à jour le